Aux employeurs

Avant de devenir écrivain, pour payer mon loyer, je pense avoir changé une centaine de fois de poste de travail. Au début c’était rigolo ; je disais aux collègues que j’étais écrivain et que j’étais là par hasard, mais après, quand j’ai découvert que dans mon dos les employeurs utilisaient mon honnêteté pour m’insulter et pour raconter à tout le monde que je ne deviendrais pas celui que je voulais, j’ai renoncé, ça n’en valait pas la peine, surtout parce que, en y réfléchissant, mes seuls employeurs, c’est vous, les lecteurs…